Histoire gore

Et cet étudiant, à la recherche de ses ions, qui mélange cuivre et acide nitrique SANS ETRE SOUS LA HOTTE !!! De belles volutes rousses, mais c'est pas bon du tout pour les poumons !!!!

Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
La potentiométrie Imprimer

 

 

LE POTENTIOMETRE

 

Pas besoin d'étalonnage pour le potentiomètre, la ddp est mesuré à chaque fois.


Mesures

• Après avoir introduit la prise d’essai dans un bécher de capacité suffisante pour la manipulation, il est souvent nécessaire d'ajouter de l’eau déminéralisée pour faire tremper les électrodes
• Un dosage rapide, mL par mL, sans trop attendre la stabilisation des mesures, est conseillé pour avoir l’ordre de grandeur du volume de fin de titrage et l'échelle de potentiel.

Si il n'y a qu'une mesure à faire, il suffit de la relever ici lorsque la valeur indiquée par le potentiomètre est stable, si l'on effectue un dosage on passe alors à l'étape suivante

• Pour le titrage resserrer les points de 1 à 2 mL avant jusqu’à 1 à 2 mL après le point de fin de titrage : incrémentation du volume versé de 0,2 mL puis 0,1 mL, voire 0,05 mL.


Fin du titrage

• Rincer les électrodes à déminéralisée.
• Remettre les électrodes de platine dans leur boite à sec ; les électrodes d’argent et d’argent amalgamé doivent tremper dans de l’eau déminéralisée.
• Remettre le bouchon sur l’électrode au calomel (ne passe tromper de bouchon)


Tracés et exploitation des courbes

• L’usage de l’ordinateur implique que les équivalences doivent être déterminées par le logiciel (extrémum de la dérivée première ou annulation de la dérivée seconde, voire méthode des tangentes)

• Dans le cas ou le tracé est effectué sur papier millimétré, optimiser les échelles de façon à ce que la courbe recouvre la totalité de la feuille prise horizontalement.


Remarques
• La prise d’essai du produit à doser est choisie de façon à avoir une équivalence pas ttrop proche de à ou 25 mL pour une burette de 25 mL.
• Attention à ce que l’agitation ne soit pas trop vigoureuse pendant les mesures.

 

En savoir plus ...

Vérification de l’état des électrodes
• L’électrode de référence au calomel doit être saturée en chlorure de potassium, en remettre si nécessaire par l’orifice adéquat.
• La (les) électrode(s) de platine doivent être dépolarisée(s) en les trempant dans une solution d’acide nitrique pendant quelques secondes ; les rincer ensuite.
• La (les) électrode(s) de mercure (ou argent amalgamé) doivent être réactivée(s) en les trempant quelques secondes dans du mercure propre ; les frotter ensuite avec un chiffon sec pour les faire « briller ».
• La (les) électrode(s) d’argent doivent être nettoyée(s) en les immergeant quelques secondes dans une solution d’ammoniac molaire ; les rincer ensuite.

 

A mémoriser

protecvue.jpg

Conseil :

On chauffe toujours la surface libre d'un liquide et non pas le fond du tube à essai qui le contient!

Sondage

Vous cherchez des infos sur....
 

Vous êtes combien?

Nous avons 5 invités en ligne