Histoire gore

Et un étudiant qui vient remplir d'eau le flacon en verre contenant de la soude en pastilles. La dissolution étant exothermique, ça nous donne un flacon qui explose et un étudiant chez "SOS mains" pour des bien belles coupures et brûlures !!!!

Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
Absorptiométrie UV visible - IR Imprimer

Absorption UV Visible ou spectrophotométrie

Principe

Lorsque l'on envoie un rayonnement électromagnétique sur une molécule, celle-ci peut absorber ce rayonnement (donc cette énergie) et certains des électrons de cette molécule peuvent alors peupler des états électroniques supérieurs. On dit alors que la molécule s'excite. La désexcitation est bien souvent non radiative (pas d'émission de lumière, très souvent émission de chaleur). Si elle est radiative, la lumière alors émise est soit de type fluorescente ou phosphorescente, selon le type d'état électronique rencontré au cours de la désexcitation (et donc la durée de vie du phénomène). 

Schéma

Définition

Technique qui repose sur la propriété qu'ont certaines molécules à absorber certaines longueurs d'onde.

A une longueur d'onde donnée, la loi de Beer Lambert donne l'absorbance A:

L'absorption et la concentration sont donc liées. Le spectromètre est utilisé à une longueur d'onde donnée.

 

NB:

-) Il existe plusieurs causes de distorsion de la loi de Beer Lambert:

  • Effet de la lumière parasite diffuse
  • Effet de la bande passante du rayonnement
  • Effet des interactions moléculaires en solution

-) Les absorbances s'additionnent. Il n'est donc pas rare de voir des bandes d'absorption se supperposer (cf petite démonsdtation ci-après).

Utilisation en TP

bien souvent on utilise la spectrophtométrie comme technique "comparative". On va préparer des solutions de concentration connue (solutions étalons) dont on va mesurer l'absorbance. On peut alors tracer la variation de l'absorbance en fonction de la concentration de la solution. Dans ce cas précis, on doit obtenir une droite puisque la variation de l'absorbance avec la concentration est linéaire (loi de Beer-Lambert). Puis, on mesure alors l'absorbance de la solution inconnue que l'on reporte sur la courbe d'étalonnge (en fait une droite) pour obtenir la concentration "inconnue".

Dans l'article droite d'étalonnage, on t'explique comment utiliser au mieux cette façon de procéder.

Démonstration

 

 

Absorption IR

Le principe est relativement semblable à la spectrophotométrie. Ce qui va changer c'est l'appareillage (à découvrir en salle de TP) et le fait que les états peuplés par les électrons de la molécule ne sont pas les états électronques supérieurs, mais les états vibrationnels (de moins grande énergie).

On va donc étudier les vibrations possibles de la molécule : les "bending" (allongement des liaisons) et les "stetching" (modifications d'angle entre deux liaisons). Chaque type de liaison (groupe fonctionnel) est spécifique. On a donc, en quelque sorte, les empreintes digitales de la molécule.

L'absorption (ou spectrmétrie) IR s'utilise de deux manières : qualitative ou quantitative.

Qualitative : on effectue le spectre IR de la molécule (ou du mélange de molécules) et on identifie les groupes fonctionnels de la (ou des) molécule(s). On utilise aussi des bilbiothèques de spectres qui facilite ce travail.

Quantitative : dans le cas d'un mélange de molécules, après les avoir identifiées, comme c'est une technique d'absorption, on peut utiliser la loi de Beer-Lambert de façon assez semblable à la spectrophtométrie.

 


Sources: A12; W31

 

A mémoriser

Inflammable.jpg

Conseil :

L'arrivée d'eau se fait toujours par le bas du réfrigérant!

Sondage

Vous cherchez des infos sur....
 

Vous êtes combien?

Nous avons 6 invités en ligne