Dilution Imprimer

 

Lors d'une dilution, on utilise du matériel volumétrique de précision obligatoirement!!

 

Pré-requis : Il faut maîtriser parfaitement la technique du pipetage.

 

La technique est simple, elle consiste à l'introduction dans une fiole jaugée de solution concentrée (mère) puis à l'ajout d’eau déminéralisée jusqu’à la moitié de la fiole. Homogénéiser puis remplir jusqu'au trait de jauge.

 

 


 

 

Si la dilution ne peut s’effectuer en une seule fois, il faut établir une séquence de dilution. Pour la choisir, on peut se référer a 3 critères :

-) incertitude liée à la séquence de dilution

-) volume initial disponible

-) volume final souhaité

 

Rappel facteur de dilution f= Cf/Ci

Cf : concentration finale

Ci : concentration de la solution mère

 

Les séquences de dilution

Prenons l'exemple d'un facteur de dilution de 100: 

En 1 étape

 

 

Capacité nominale (ml)

 

Facteur de dilution

Pipette jaugée

Fiole jaugée

Incertitude type relative (%)

100

0.5

50

1.01

100

1

100

0.81

100

2

200

0.51

100

5

500

0.30

100

10

1000

0.20

100

20

2000

0.15

 

Pour minimiser les incertitudes il est donc préférable d’utiliser des pipettes de grande capacité.

 

En 2 étapes

On remarque que l'incertitude décroit en fonction du nombre d'étapes effectuées. En effet, pour préparer 100mL de solution, en 2 étapes, l'incertitude vaut 0,32% contre 0,81% pour le mode opératoire en 1 étape.

 

 

Capacité nominale en ml

 

Facteur de dilution

 

1ère étape

 

2ème étape

Incertitude type relative (%)

100

10

100

10

100

0.32

100

10

250

25

250

0.26

100

25

250

25

250

0.19

 

 


Source: A2